Le forum des figurines 12 pouces.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 SUPERMAN - MAN OF STEEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
jhudson



Messages : 7030
Points : 7439
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 1:13

Je ne me souviens plus trop du 2 il faut bien dire, vu qu'il est trés loin d'avoir les qualités du premier, la version de Donner ayant été  massacré quand Lester a repris le film et il a changé pas mal de choses .

J'ai en blu ray de la version que Donner voulait (enfin ce qui a été tourné avant qu'on le renvoie soit 75 % du film) mais je ne l'a toujours pas regardé .


Dernière édition par jhudson le Sam 14 Mar 2015 - 3:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DocteurQui



Messages : 1027
Points : 1089
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 34
Localisation : Tardis

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 2:12

Oui, ça a choqué, et le scénariste du film reconnait lui même que c'est une règle tacite, Superman ne tue pas... Et que justement ils voulaient briser toute les règles...
Dans le cas du film avec Reeve c'est une simple pirouette cinématographique, on ne le voit pas mourir, donc la porte reste ouverte... C'est peut être un tantinet lâche et facile, mais c'est un fait, rien ne dit qu'au fond du gouffre il n'y a pas un vortex ramenant à la zone fantôme... Si on ne le voit pas, on est libre de penser ce que l'on veut...

Mais si seulement MoS n'avait seulement montré qu'une 'mort violente'... Ils en ont passé des milliers sous silence, dans le dernier tiers du film ils rasent 15 patés de maisons dans Metropolis sans que ça pose problème à Superman, sans oublier qu'avant ils ont rasé une partie de Smallville avec son aide et qu'il s'est contenté de sauver une andouille a lunettes, un militaire et sa mère, les autres il s'en tape totalement...
Jonathan Kent ne meurt pas d'une crise cardiaque signifiant l'inéluctabilité de la mort dans la condition humaine, non, il se sacrifie pour sauver un chien, classe... Non parce que sauver les chiens c'est important, et empêcher son fils de dévoiler ses pouvoirs, même si il est assez rapide pour qu'on ne les voit pas les utiliser, c'est important... Emporté par une tornade qui, comme les radiation de Tchernobyl, s'arrête à une frontière invisible, elle n'atteint pas pas les gens situés à dix mètres... Résultat ça nous fait une des morts les plus ridicule de toute l'Histoire du Cinéma et un fils de Krypton traumatisé qui chiale toute les cinq minutes et qui pousse un hurlement hystérique dès qu'il se commence à se sentir un peu stressé, ce qui arrive trop souvent dans ce film...
Lois Lane découvre le secret de Clark Kent avant même qu'il pense à se fabriquer une fausse identité... La Forteresse de Solitude est maintenant un vaisseau spatial, avant poste Kryptonien laissé là des milliers d'années auparavant... La Zone Fantome est aussi un vaisseau spatial, mais un vaisseau prison dont n'importe quel glandu arrive à s’échapper... Sur Krypton on pratique le clonage, l'eugénisme, et dans le film on nous le sert avec un discours digne de Fourmiz et pour ça on peut remercier John Byrne d'avoir totalement dénaturé toute une mythologie et ainsi inspirer Snyder... Sans oublier que le secret de toute cette science, et bien il est en fait cachées dans les cellules de Kal El, logique que Jor El qui était contre, qui savait sa planète perdue, sans avoir l'espoir qu'il y ait des survivants, qui n'avait aucune raison de préserver cette science vu que sur Terre tout va bien coté reproduction, place ça à l’intérieur de son propre fils...
Et je pourrais continuer longtemps sur les atrocités ne concernant que la mythologie propre à Superman...
Pour le reste, il suffit d'ouvrir les yeux, dès qu'on voit Martha Kent le film bascule dans le Terrence Malik, dès qu'on voit un flashback sans tornade on bascule dans le Nolan et dès qu'il y à une baston c'est la Michael Bay Crew qui prend le relais pour nous sortir des plans quasi illisibles d'actions se situant entre Dragon Ball Z et un jeu vidéo, le tout ponctué d'effets sonores en infra basse histoire de faire péter les boomers... Ajoutons un scénario bateau dont le point culminant déborde de facilité avec une confrontation avec Zod des plus convenue (c'est vrai qu'a part lui et Lex Luthor il n'y a pas d'autres méchants...), une photographie assez dégueulasse, une bande originale oubliée une fois le film fini, un montage presque pire que la réalisation, etc... On ne se foule pas coté technique...
La cerise aurait été d'avoir en plus une scène de sexe gratuite, de coller du sang un peu partout pendant les bastons et de rajouter un kaméhaméha pour le fun entre deux cris hystérique de Superman...

Serieusement, il n'y a quasiment rien à sauver dans ce film... Vu le box office, je me doute que beaucoup de gens l'ont aimé, mais ça n'empeche pas le film d'être une atrocité totale... 55/100 sur Metacritic et Rotten, même X-Men 3 a de meilleures critiques et de meilleures notes...

Et oui, ça a à voir avec le reboot de FF, parce que même si Johnny Storm est black et dépressif, Red Richards con comme un ballon, Sue Storm accro au crack et a la méthadone, Ben Grimm un monstre en fraises Tagada, qu'ils ont tous moins de 20ans et qu'ils adorent faire des citations de Dora l'Exploratrice dans des costume hideux, ça peut toujours faire un carton juste parce que c'est un reboot qui n'aura rien à voir avec les comics...
Il y aura toujours une bande d'andouille pour trouver ça génial, dire que c'est un parti pris osé, que tout déconstruire était la chose à faire pour retrouver le public et qu'une fois ce postulat accepté ce film est une merveille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/docteurki/albums
jhudson



Messages : 7030
Points : 7439
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 4:13

Je suis d'accord avec DocteurQui qui a bien tout résumé les problémes  , les vaisseaux sont filmés comme dans  la série Galactica le remake en prenant les bruitages des Transformers , ce MOS s'inspire de tout ce qu'il peux ...

Par contre "no sex  & no blood " et peu de cadavres visibles car c'est un film PG13 , on ne rigole pas avec la censure !

D’après les personnes autour moi qui ne connaissent pas trop les comics, le film n'a pas non plus était trop apprécié, si les gens ont été le voir (car énorme promo) ils ne l'ont pas forcément très apprécié, on parle parfois de film malade ce MOS en représente un bon exemple !

J'ai commencé a regarder les 20 premiéres Minutes d' Amazing Spiderman 2  qui me semble être encore plus malade que MOS, ça sens le remontage fait au mépris de toute cohérence , tout le contraire du début du premier AS1 .

Ça sens les producteurs pas confiant du tout dans le film tourné, qui croient faire bien en massacrant au montage le scénario d'origine , car aucun scénariste et réalisateurs n' auraient oser monter ce film comme ils l'ont fait , Sony s'est torpillé comme ils l'avaient déjà fait avec Spiderman 3 de Raimi .

Pour revenir au sujet ,il aura aussi des fans de comic a trouver cette relecture des FF intéressante, j'en suis sur car certains prennent déja la défense de Trank

Mark Millar  défend le film aussi , mais comme il co producteur du film il n'est peut étre pas de bonne foi, surtout qu'il a été engagé par la Fox pour être la caution auprés des fans de comics .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 11:14

Mmh... Ben, de mon côté, j'suis désolé de l'dire, mais je n'suis pas d'accord avec DocteurQui (pour une fois ? Rolling Eyes ).
Certes, son analyse est toujours des plus pointues, mais, pour le coup, je ne le sens pas hyper objectif sur la question de MoS.

Oui, il existe une règle tacite, depuis la création de Superman, en 1938, par Siegel et Shuster : Superman ne tue pas.
Oui, sauf que, dans le contexte du monde, tel qu'il est aujourd'hui, il faut bien admettre que cette règle pourrait un peu faire passer Superman pour un boyscout un tantinet naïf, voire carrément une mauviette.
Et puis, reconnaissons-le, quelle réflexion a-t-on, lorsque, par exemple, on voit les héros de Star Wars Rebels éviter de tuer des stormtroopers en utilisant des armes non léthales? On crie à la trahison en déclarant que le dessin animé dénature l'œuvre d'origine pour en faire un objet marketing ne s'adressant qu'aux enfants.

Alors, attention, je ne dis pas que notre bon Docteur a totalement tort, mais, autant son analyse peut paraître juste si on se place du point de vue d'un fan de la 1ère heure de Superman, autant elle manque d'objectivité, si on se place du point de vue d'un spectateur lambda.

Perso, je connais assez peu Superman, dans le sens où j'ai finalement lu assez peu de comics mettant en scène ce super-héros.
Le souvenir que je garde de mes lectures, c'est celle d'un extraterrestre qui joue les dieux, certes en protégeant les humains des menaces qui pèsent sur eux, mais aussi en s'auto-proclamant sauveur de l'humanité.
On peut critiquer certains choix scénaristiques, sur MoS (comme on peut le faire de beaucoup sur films, en fait), mais le petit laïus que sert Jor-El à son fils, au moment de son premier vol, dans le film est, me semble-t-il, fidèle à ce qu'il lui a toujours dit, que ce soit dans les comics ou dans le film de Richard Donner.

Citation :
Tu donneras au peuple de la Terre un idéal à atteindre. Ils se rueront sur tes pas, ils trébucheront, ils tomberont, mais le moment venu ils te rejoindront dans le soleil. Le moment venu, tu les aideras à accomplir des miracles.

Que ce soit dans les comics, le film de Donner ou celui de Snyder, Jor-El n'envoie pas son fils sur Terre par hasard. Il le fait, d'abord, pour lui épargner d'être tué dans la destruction imminente de Krypton. Mais, s'il l'envoie sur Terre, c'est aussi parce qu'il sait que le soleil jaune de notre système aura des effets particuliers sur l'organisme de son fils et lui octroiera des pouvoirs surhumains (voire même surkryptoniens).
Mais, objectivement, dans l'histoire originale, le fait que Jor-El choisisse de sauver son fils, et uniquement son fils, plutôt que de proposer aux dirigeants de Krypton de sauver tous les enfants de la planète ne vous a jamais paru être un acte égoïste?
C'est justement pour contourner cette question que les scénaristes de MoS ont inventé cette histoire d'eugénisme, ce qui a pour effet de faire de Kal-El un être spécial, également sur sa planète d'origine, à savoir le 1er enfant conçu et né naturellement, depuis des générations.
Personnellement, je trouve cette trouvaille plutôt intéressante, dans le sens où elle donne une dimension supplémentaire au personnage de Clark Kent.
Il n'est plus que le dernier représentant d'une civilisation, il est aussi désormais le dépositaire de son héritage génétique.

Alors, oui, on reproche au Superman de MoS de détruire Smallville et Métropolis sans se soucier des dommages collatéraux. Mais, bon, il ne l'a pas fait tout seul. Zod et ses hommes étaient là aussi. Et, pour la défense de mon client... Euh... Je veux dire de Superman/Cavill, c'est eux qui ont commencé.

Comme tous ceux qui n'ont pas aimé le film, notre bon Docteur a aussi fait allusion à la mort "ridicule" de Jonathan Kent, tué par une tornade pour avoir voulu sauver un chien.
Perso, ce que je trouve ridicule, dans les films mettant en scène des animaux au milieu d'une catastrophe naturelle, c'est de voir à quel point ils sont stupides au point de rester là sans bouger, alors, que dans la réalité, leur instinct de conservation fait que ce sont souvent les premiers à se sauver...
Après, qu'un type se fasse tuer pour aller sauver son crétin de chien, il faut probablement avoir un chien pour comprendre. Rolling Eyes

Notre cher Docteur a aussi parlé du cas de Lois Lane qui découvre le secret de Clark Kent "avant même qu'il pense à se fabriquer une fausse identité". Sauf que ce n'est pas une fausse identité. C'est son identité, le nom que ses parents adoptif lui ont donné. Il est Clark Kent et l'était avant de découvrir qu'il s'appelait Kal-El et avant de devenir Superman.

Et oui, la Forteresse de Solitude est maintenant un vaisseau spatial. Et alors quoi? C'est moins exotique qu'une forteresse de glace qui aura jailli de la banquise en quelques minutes? Certes, je te l'accorde, mais c'est peut-être aussi moins ridicule.
Quant à la Zone Fantôme, non, ce n'est pas un vaisseau. Le vaisseau est le véhicule qui a emmené Zod et ses hommes dans la Zone Fantôme...

Je pourrais continuer comme ça longtemps et DocteurQui pourrait me donner autant d'arguments contradictoires. Mais, à quoi bon? Tout ça ne constitue, en définitive, que des choix scénaristiques servant le propos du film.
Pour moi, MoS n'est pas une adaptation, à proprement parlé, de l'histoire originale de Superman, mais une transposition du mythe dans un monde réaliste, ressemblant au nôtre. Une tentative (que chacun jugera si elle est ratée ou non) de reproduire ce que Christopher Nolan avait réussi à faire avec Batman Begins et The Dark Knight.

Pour ce qui est de la question de la règle tacite du "Superman ne tue pas" que le film a soi-disant trahi, je dirai que le débat reste ouvert.
Pour moi, Superman n'a pas tué Zod de gaîté de cœur. Il hésite tout de même longtemps avant de lui briser la nuque et il pleure après l'avoir fait. Il est conscient des conséquences d'un tel acte et va devoir porter ce fardeau tout le reste de sa vie.
Davantage qu'un acte de trahison, vis-à-vis de la règle tacite, on peut y voir aussi un acte fondateur de ladite règle. Sachant ce qu'il en coûte d'ôter la vie, Superman peut alors décider qu'il ne tuera plus jamais...

Dernier point : oui, Henry Cavill crie beaucoup, dans le film (je me suis moi-même fait cette réfléxion, lorsque j'ai vu MoS, la première fois). Mais, bon, sauf si tu regardes le film une fois par semaine ou une fois par mois, ça passe.

Tout ça pour dire que, selon moi, MoS n'est pas le meilleur exemple de film à comparer au prochain FF.
Après, c'est mon avis très personnel. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
DocteurQui



Messages : 1027
Points : 1089
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 34
Localisation : Tardis

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 12:55

Il était évident que tout ce qui se rapporte aux repproches sur la destruction du mythe de Superman dans mon précédent post se plaçait effectivement d'un point de vue 'amateur de comics', et en ne se basant que sur l'histoire originale des personnages...
Comme je l'ai dit, ce reboot se base plus sur la revisite de John Byrne dans la série de comics baptisée justement Man of Steel... Cette série avait déjà divisé, il était logique que le film divise tout autant, mais si on voulait vraiment se démarquer c'était (outre les elseworld comme Red Son) un angle interessant à exploiter...
Les critiques techniques restent cependant tout a fait objectives, le film est en grande partie mauvais et bien trop moyen sur ce qui sont censé être ses 'point forts'... Il est évident que ce scénario aurait pu être bien mieux exploité sur le fond, mais surtout sur la forme :langue2:

Cela dit, d'un point de vue purement cinematographique, les choses qui me font tiquer dans ce film sont légions, la mort de Jonathan Kent en tête... C'est encore plus ridicule quenla mort de Talia dans The Dark Knight Rises...
Le mélange des genres narratifs dans la réalisation est patraque et le film à l'air de ne pas être totalement assumé, et c'est certainement ça son plus gros soucis... Autant Snyder c'était laché sur Sucker Punch et livré un film totalement débridé, que là on dirait qu'il ne sait vraiment pas sur quel pied danser...
Superman Returns, malgré tout ses défauts, est bien mieux réalisé et donne la nette impression de s'assumer totalement...

Là encore, pour ce reboot de Fantastic Four, ça peut faire une différence majeure et fondamentale... Si chacun des choix, aussi douteux soient ils, est entièrement assumé, ils arriveront à livrer un prduit cinématographique bien plus crédible...
Attention, 'crédible' non pas dans le sens de 'réaliste' au sens strict, mais réaliste dans ce qu'ils proposent. Si le public est rassuré et confiant, il passera plus facilement sur un défaut et arrivera même a trouver des justifications à quelques faits qui de prime abord n'en n'avaient pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/docteurki/albums
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 14:36

DocteurQui a écrit:
Le mélange des genres narratifs dans la réalisation est patraque et le film à l'air de ne pas être totalement assumé, et c'est certainement ça son plus gros soucis... Autant Snyder c'était laché sur Sucker Punch et livré un film totalement débridé, que là on dirait qu'il ne sait vraiment pas sur quel pied danser...
Superman Returns, malgré tout ses défauts, est bien mieux réalisé et donne la nette impression de s'assumer totalement...

Ça m'ennuie quelque peu de l'admettre, mais je suis forcé d'être d'accord avec toi sur ce point. Car, autant, j'ai apprécié MoS, sur le plan du divertissement (et je n'ai pas honte de le dire), autant, cinématographiquement, le film m'a laissé un goût d'inachevé. Beaucoup plus que Superman Returns ne l'avait fait ou que, dans un autre genre, le Star Trek de J.J. Abrams, que beaucoup de Trekkies considère aussi comme une trahison vis-à-vis de la série originale.
Or, tu as mis le doigt dessus. Je pense que la différence entre ces films et MoS, c'est le fait qu'ils soient complètement assumés par leurs réalisateurs. Bryan Singer a toujours été fan du Superman de Richard Donner et voulait ouvertement lui rendre hommage. J.J. Abrams a toujours dit que, s'il était fan de Star Trek, il a toujours déclaré que ce qui le gênait dans la série, et dans les films qui s'en sont inspiré, c'était cette impression de lenteur. Il voulait donner à Star Trek un peu de ce qui avait fait le succès de Star Wars, quelque chose de vraiment épique. Et il a réussi, à mon sens.

Ce qui pêche, dans MoS, et ce que j'en garde, c'est cette impression de voir plusieurs films réunis en un seul, comme si plusieurs réalisateurs s'étaient succédés pour réaliser, chacun, plusieurs séquences. D'abord, sur Krypton, puis pour toutes les séquences mettant en scène Clark avec ses parents adoptifs ou Jor-El, celles se concentrant sur Lois Lane, pour finir par le combat titanesque dans et au-dessus de Metropolis.
Quand je me souviens du film ou quand je le revois, j'ai l'impression que Zack Snyder ne l'a pas réalisé seul, mais qu'il s'est fait aidé par Chris Nolan et un autre réal', pour des séquences entières.
À moins que ce ne soit au montage que cela se soit joué...
Ou peut-être faut-il mettre cette sensation de film non-assumé sur le compte du studio et de la pression qu'il a du transmettre aux équipes du film, tant celui-ci était important pour Warner. Car, après tout, il ne s'agissait pas moins que de réussir à relancer la franchise Superman au cinéma.

Il n'empêche, je ne rangerai pas MoS dans la catégorie "ratage total" car son but était de réinventer, sur grand écran, la mythologie autour de Superman et le film a réussi, sur ce point.
Reste à voir ce que Warner va faire de cette nouvelle mythologie... Suspect

Pour ce qui concerne Fantastic Four, il ne me paraît pas insensé de dire que la Fox a exactement les mêmes ambitions que Warner. Eux aussi veulent réinventer les 4 Fantastiques, créer une nouvelle mythologie avec l'idée de lancer une nouvelle franchise riche en profit.
Mon souci, c'est que la Fox joue avec des jouets qui ne lui appartiennent pas. Et, personnellement, qu'ils arrivent à faire un film cinématographiquement réussi ou pas, ça me fera réellement chié que ce reboot rencontre le succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
skrutum
Admin NewTeam
Admin NewTeam


Messages : 4072
Points : 5339
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 36
Localisation : Paris XX

MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Sam 14 Mar 2015 - 19:01

Transfert tranquille dans le sujet Superman

Y'a un truc aussi à pas omettre. C'est la 1ère apparition de Big Blue. Il est logique qu'il fasse des erreurs. Il est immédiatement sollicité avec le maximum de son potentiel. Il se retrouve pas face à n'importe qui. C'est Zod !! (accompagné de toute sa clique). Logique qu'il déploie toute sa puissance.
Et je l'ai déjà dit, malgré toutes les adaptations on avait encore jamais pu profiter de cet aspect chez Sup.
Alors qu'on vienne reprocher Snyder de démolir Metropolis et Smallville.... y'en a combien qui aurait chouiné de revoir Sup en mode timide façon Returns ?

Le film a passé rapidement les flashbacks introspectif qui aurait rajouté de la profondeur à cause de Smallville je pense. Ce qui rend le film froid et impersonnel. On a eu 10 saisons de moralisation/tergiversation/remise en question entre Clark et Jonathan. Tout le monde connait la nature de Clark Kent et l'éducation qu'il a suivi à travers ses parents adoptifs. Ici on a plus eu Kal El le dernier fils de krypton. Facette de Superman jusque là très peu exploité à l'écran.

A la sortie de ma séance moi aussi j'ai senti un gros manque de la mythologie mais avec du recul c'est exactement le coup de boost qu'il fallait pour ce personnage moult fois revisité.
Ca m'aurait gonflé de voir Cavill singer Reeve et ça m'aurait saoulé de voir Clark redécouvrir ses pouvoirs.
Il a très vite adopté les paroles de Jor El et il n'a pas eu le temps que sa planète d'adoption se faisait menacer.
Pour moi MoS s'affranchit pleinement des 3 décennies d'un Superman romantique et nostalgique. Ca fait 15ans que sur papier il a opéré ce changement et j'ai pas du tout été décontenancé que ça apparaisse enfin sur grand écran. Après ceux qui ont gardé l'image de Superman la vision gentillete de Donner ou infantile de Smallville, bah wé Superman a changé en 30ans. Il s'est adapté à son époque pour garder de l'intérêt tout comme Spidey, Bats, Logan, Cyke ou WW. J'vois pas ce qu'il y a de choquant ?

Après que ça corresponde pas aux attentes parceque mal fait, trop bruyant, incompréhensible visuellement, etc.... c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lc-berphan-art.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUPERMAN - MAN OF STEEL   Aujourd'hui à 8:40

Revenir en haut Aller en bas
 
SUPERMAN - MAN OF STEEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» SUPERMAN MAN OF STEEL
» Superman : Man of Steel - Zack Snyder [juin 2013]
» Man of Steel : le retour de Superman
» Superman (Man of Steel)
» Superman :Man of steel réalisé par Zack Snyder produit par Christopher Nolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
12-INCH.COM :: MULTIMEDIA :: CINEMA-
Sauter vers: