Le forum des figurines 12 pouces.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 STAR WARS - THE FORCE AWAKENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Mer 20 Jan 2016 - 17:06

Oui, certes, je reconnais que j'ai peut-être mal interprété tes intentions, mais admets que tes propos manquent un chouïa de nuance!
D'abord, tu ironises sur la citation de Jhudson, à propos de la créativité de Lucas. Puis, tu affirmes que ce dernier "a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scénariste) très moyen qui n'a rien inventé" dans le domaine du cinéma de divertissement. Enfin, tu confirmes ta pensée en soulignant que, comme Steve Jobs, Lucas "n'a jamais été un grand technicien dans son domaine".

Donc, oui, je me suis permis de "monter au créneau" pour remettre une ou deux choses en perspective... Connaissant surtout tes sentiments vis-à-vis de Lucas, à propos de la Prélogie, sentiments que tu as déjà exprimés ici.
Et, oui, il m'est apparu nécessaire de souligner que Lucas, que beaucoup de fans ne rechignent pas à fustiger, est le créateur de la saga cinématographique qu'ils adorent.

Et j'ai, semble-t-il, bien fait puisque tu salues désormais le "génie créatif" de Tonton George. Wink

Comme quoi, c'est toujours utile, un peu de mise en perspective. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
DocteurQui



Messages : 1027
Points : 1089
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 34
Localisation : Tardis

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Mer 20 Jan 2016 - 18:36

Alors oui, je me permet d'ironiser sur cette 'information' vue qu'elle n'en n'est pas une et qu'elle ma beacoup fait rire...
Ça m'aurait fait tout autant rire si on m'avait soutenu que Singer avait inventé le 'twist' avec The Usual Suspects...
Je n'ai peut etre pas le meme humour que tout le monde, mais ça m'a vraiment fait rire, je n'ai pas dit ça pour me moquer de Jhud ou de Lucas Copain

Ensuite, encore une fois tu sembles mal interpreter mes propos :
DocteurQui a écrit:
Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tete, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scenariste) très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine...
Le domaine en question, si relis bien ma phrase, c'est "la réalisation (et accessoirement la scenarisation)" et non le 'cinema de divertissement' en general...
Ce n'est pas tres fair play d'arranger mes propos pour me faire dire ce que je n'ai pas dit...
Et donc, là je persiste et signe : non, Lucas n'a jamais été ni un 'grand' réalisateur, ni un 'grand' scenariste, ni d'ailleurs un 'grand' technicien...
Et je précise afin d'eviter une explication inutile : cela ne l'a jamais empecher, effectivement, d'avoir de la creativité à revendre et des idées en pagaille, ni d'avoir su faire rever et voyager des millions de fans, moi inclus, avec ses univers et ses idées...
Entre les Indiana Jones, Star Wars et Willow, ce mec a fait rever plusieurs generations et continue de le faire... Comment lui enlever ça? Même moi je n'oserais pas...
Reconnaitre les defauts ou les lacunes d'une personne ne veut pas dire pour autant qu'on 'deteste' cette personne...  Wink

Quant à mon sentiment sur Lucas ou sur la prélogie, tu dois confondre : (je me cite, post du 14/09/2015)
DocteurQui a écrit:
Si maintenant tu me demande mon avis personnel sur la prélogie, et bien je ne la deteste pas... Il y a meme de tres bonnes choses dedans, malgré ses défauts Revenge of the Sith est un super film de divertissement, il y a des choses folles dedans, et meme avec cet exces de fond vert il reste visuellement tres impressionnant... Je ne cache pas que je ne suis pas fan du scenario, surtout quand il montre que dans le passé Darth Vader était un petit rageux capricieux sans un brin de cervelle ou avec Jar Jar que je trouve totalement inutile, mais là c'est juste mon propre point de vue...
Que je n'ai pas apprecié l'exces de fond vert et l'overdose de CGI ne veut pas dire que je deteste la prélogie... Que je trouve ces films moins 'bons' que la trilogie originale ne veut pas non plus dire que je deteste la prélogie...
Pour mémoire, ce contre quoi j'ai une dent, et je ne m'en suis jamais caché, c'est le remaniement de la trilogie originale... :langue2:
Mais meme ça, ça n'enlève rien à ma reconnaissance envers Lucas, ni à mon respect pour une grande partie de ses travaux (qui ont bercé une grande partie de ma vie)...

Donc les mises en perspectives, pourquoi pas, mais ce serait tres aimable de ne pas essayer d'imaginer ce que pense à ma place et de ne pas intrepreter mes propos afin de les rendre plus 'virulents' qu'ils ne le sont en realité bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/docteurki/albums
jhudson



Messages : 7039
Points : 7448
Date d'inscription : 29/11/2008

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Mer 20 Jan 2016 - 18:54

DocteurQui a écrit:
jhudson a écrit:

On dit que Lucas a amené une nouveauté dans Star Wars, les personnages ont des histoires en parallèle les uns des autres, on retrouvait cela aussi dans American Graffiti, certains disent que ça n'avait jamais été fait auparavant , en film je ne vois pas en tout cas, depuis nombre de séries utilisent cet astuce narratif !

J'ai envie de dire : "lol"...
Serieusement, qui a dit ça? Faut que je lui paye un verre et qu'il me raconte ça de vive voix...
Le fait d'avoir plusieurs personnages ayant des peripeties differentes, ça existe depuis (au moins) la fin des 20's...
Dans le cinema muet americain, le carton "Meanwhile" (Pendant ce temps) est présent dans bon nombre de films, avec diverses variantes, permettant ainsi de montrer, justement, ce qu'il se passait en parallele...
Dans Metropolis (1927) on suit au moins quatre personnages, souvent chacun de leurs cotés, et qui ont chacun un chemin et une histoire differente de celle des autres personnages...
Dans Ugetsu Monogatari (1953), on ne suit que des personnages differents ayant chacun une histoire propre sans aucun lien avec l'histoire d'un autre (ou presque, je vous laisse voir le film)...
Et je vous épargnerai mon apologie du film noir americain (40's -> 60's) où les histoires distinctes et (apparemment) sans liens de plusieurs personnages se rejoignent generalement au denouement de l'intrigue principale...
Des films 'grand public' d'Universal dans les 30's aux grands classiques des 70's en passant pas les films d'exploitation et jusqu'à aujourd'hui cette approche narrative est une 'astuce' plus que répendue, et elle presque aussi vielle que le cinema de divertissement...
Non, serieusement, il me faut le nom de la personne qui a osée dire que c'est une idée de Lucas... :langue2:

Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tete, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scenariste) très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine...
Si je devais faire une comparaison 'facile' (et pleine de raccourcis), je dirais que Lucas a été pour le cinéma ce que Jobs a été pour l'informatique...
Ni l'un ni l'autre n'ont été jamais de grands techniciens dans leurs domaines, mais ils ont eu des idées qu'ils ont exploité avec un certain brio commercial...

Dans un documentaire sur Lucas et sur American graffiti plus spécialement , mais je ne  crois pas que tout les personnages qu'ont suit en parallèle durant le film se retrouvent forcément vers la fin , ce qui est assez rare dans le cinéma US.

Il est difficile de nos jours et méme dans les années 70 de raconter une histoire d'une façon qui n'a jamais été fait auparavant .

Les grands réalisateurs japonais ont bien innové dans ce domaine, mais ce cinema est quasiment inconnu du grand public, par contre les réalisateurs US connaissent bien le cinema mondial.

Amusant que tu parles de Métropolis, on en discutait il y a quelques jours sur un autre forum ,  d’ailleurs le robot a inspiré C3PO

Réf: Réalisateur bien entouré

Exemple  Psychose , ce film est surtout connu pour certaines scénes : celle de la douche , de l'escalier et une vers la fin, seulement Hitch n'a jamais dit qu'il avait embauché  fort cher Saul Bass pour faire les story board et surement pour lui donner des idées car ce sont des scénes clés qui feront la réussite du film si elles sont réussites.

Vu qu'il avait déja son story boarder habituel sur ce film, pourquoi en embaucher un autre avec un tel salaire juste pour dessiner sous les ordres de Hitch , ce n'est d’ailleurs pas le boulot de Bass , son job et de trouver les idées et d'en faire un story board, un autre réalisateur dans le film finalement, d’ailleurs la scéne de l'escalier ce n'est pas Hitch qui l'a tourné il était malade ce jour la !

Bin oui ces scénes ont toutes les chances d'avoir été trouvé par Bass, Hitch n'avait jamais découpé une scéne de cette façon avant celle de la douche, on appelait cela un "montage" et Bass était un maitre dans ce domaine , il a fait nombre de générique de cette façon !

Bref depuis ce film on n’arrête pas de dire que Hitch est un génie (a cause de ces scénes), et lui n'a jamais mentionné  Bass (sauf pour dire qu'il a fait le story board d'une scéne que bien sur Hitch n'a pas utilisé), il a méme arrêté de travailler avec lui par la suite, histoire surement qu'on ne fasse pas trop le rapprochement.

Bass a fini par dire  en 1968 que c'était lui qui avait imaginé entiérement  les story boards de ces scénes (les 3 dont je parlais plus haut)

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20150717.OBS2777/scenes-cultes-psychose.html

Il parait (je dis bien il parait, car je n'ai pas retrouvé la source) que Hitch ne voulait méme pas mettre de musique sur cette scéne !

Voila une belle imposture, j'avais abordé le sujet sur un forum, j'ai eu une forte réaction négative limite agressive envers mes propos, un forum plus que tolérant généralement.

Car ca reste encore un sujet  fort controversé !

Mais en faisant une recherche ,un histoire du cinéma qui connait tout les déclarations que Hitch a faite, pense aussi que le mérite de ces scénes reviennent qu'a Bass, bien qu' on ne puisse pas en étre sur a 100 pour 100.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Mer 20 Jan 2016 - 22:16

DocteurQui a écrit:
Que je n'ai pas apprecié l'exces de fond vert et l'overdose de CGI ne veut pas dire que je deteste la prélogie... Que je trouve ces films moins 'bons' que la trilogie originale ne veut pas non plus dire que je deteste la prélogie...
Pour mémoire, ce contre quoi j'ai une dent, et je ne m'en suis jamais caché, c'est le remaniement de la trilogie originale... :langue2:
Mais meme ça, ça n'enlève rien à ma reconnaissance envers Lucas, ni à mon respect pour une grande partie de ses travaux (qui ont bercé une grande partie de ma vie)...

Ouais, sur ce coup-là, je l'reconnais, j'ai commis une erreur. Quoiqu'elle est plus sur l'origine de ton sentiment que sur le sentiment lui-même.
Ce sentiment, tu l'avais aussi exprimé d'une autre façon, à l'époque, par le biais d'une remarque, remarque qui m'avait déjà fait réagir, d'ailleurs. Tu avais dit que "George Lucas avait trahi l'esprit Star Wars".

Personnellement, outre le fait que je ne sais toujours pas ce que cette phrase veut dire, il me paraît difficile d'y voir ton admiration et ta reconnaissance pour George Lucas.
Ou alors, c'est encore moi qui interprète mal. Rolling Eyes

Et, puisqu'on parle de problème de compréhension...

DocteurQui a écrit:
Des films 'grand public' d'Universal dans les 30's aux grands classiques des 70's en passant pas les films d'exploitation et jusqu'à aujourd'hui cette approche narrative est une 'astuce' plus que répendue, et elle presque aussi vielle que le cinema de divertissement...
Non, serieusement, il me faut le nom de la personne qui a osée dire que c'est une idée de Lucas... :langue2:

Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tete, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scenariste) très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine...

Perso, lier "domaine" avec "réalisation" alors que ce dernier mot n'apparaît pas du tout dans le texte est loin d'être évident, sauf si on est dans ta tête.
Le dernier mot qui ressemble à "réalisation", dans la phrase, est "réalisateur". Sauf que ce mot-ci ne désigne pas un domaine, mais un poste, un statut.

Alors, tu vas me dire que je joue sur les mots, mais, en l'occurrence, à l'écrit beaucoup plus qu'à l'oral, les mots ont leur importance (à l'oral aussi, d'ailleurs, mais c'est pas le sujet).
Ainsi, si tu avais écrit un truc du genre : "Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tète, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scénariste) très moyen qui n'a rien inventé dans le domaine de la mise en scène.", ça aurait été déjà plus précis et ça aurait sans doute moins prêté le flanc à l'interprétation.

Alors, là encore, je reconnais que je pinaille beaucoup, mais admets que, quand on te lit, il n'y a pas qu'une façon de percevoir ton discours.
Dans le même ordre d'idées, imaginons, par exemple, que j'affirme que "Le Réveil de la Force est un mauvais film, mal écrit, réalisé à la hâte par un J.J. Abrams peu inspiré, tant cela se voit qu'il n'a su insuffler aucune originalité dans ce métrage, qui ne s'appuie que sur la nostalgie pour exister.", comment sauras-tu ce que j'ai apprécié dans le film et que j'aime le travail de J.J. Abrams, en général?

Et bien, c'est pareil quand on te lit, la plupart du temps.

Tout ça pour te faire comprendre que ce n'est pas tant tes idées qui me dérangent - car tu as le droit de penser ce que tu veux et de l'exprimer - que la façon que tu as parfois de les présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
DocteurQui



Messages : 1027
Points : 1089
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 34
Localisation : Tardis

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Jeu 21 Jan 2016 - 0:06

trahi l'esprit de Star Wars... Hm...
J'imagine que tu fais reference à cette phrase écrite au sujet d'une featurette autour du tournage de l'episode VII :
DocteurQui a écrit:
Sincerement, quand je vois ça, je me dis qu'ils respectent beacoup plus l'esprit de Star Wars que Lucas lorsqu'il a tourné la prélogie...
On est loin du monumental studio plein de fonds verts et des centaines de bureaux créants des CGI a ne plus savoir qu'en faire...
Déjà, je ne lis nulle part qu'il est question de trahison, et 'l'esprit' dont je parle est celui de la concpetion et du tournage des films, vu que c'est de ça dont parlait la video...
Oui, j'aurais peut etre pu dire "ils respectent plus les techniques de tournage utilisées pour la trilogie originale bla bla bla bla bla..." mais juste de tenter de l'ecrire je trouve ça barbant...
Après, ce n'etait que mon avis sur le sujet, pas une verité absolue imposée au reste du monde, libre a chacun d'avoir sa propre opinion sur la question...

Pour pinailler, en ce qui me concerne, quand on parle de cinema, outre le fait d'etre le domaine d'action et de competence du 'realisateur', la realisation est le fait de créer un produit cinematographique (egalement appelé "film") de A à Z... La 'fabrication' d'un film, de l'idée de base à la fin de la post production, c'est de la realisation... La 'mise en scene' n'a lieue que sur le plateau de tournage...
Désolé si nous n'employons pas le meme vocabulaire ou si certains metiers peuvent preter a confusion (surtout de nos jours où un producteur fait parfois un plus gros travail de 'realisation' que le realisateur lui meme)...
Lucas ayant toujours imposé sa vision des choses, de l'idée originale de l'histoire jusqu'au dernier 'coup de ciseaux' lors du montage, il faisait donc de la realisation, et pas simplement de la mise en scene...

On peut jouer encore un moment sur les mots, mais je ne pense pas que cela fasse avancer quoique ce soit...
Cela etant dit, vu la tournure que prennent systematiquement les discussions autour du sieur Lucas, je les eviterai donc soigneusement...
Peut etre qu'ainsi je pourrais esquiver les joyeusetés de la derniere conversastion que nous avons eu sur cette saga et son ancien realisateur :
Fab.H.Mace a écrit:
quand je constate toute la condescendance et la prétention qui transpire de ta dernière reponse à mon précédent post, j'ai du mal à ne pas y voir l'expressiion d'un orgueil démesuré.
C'est dommage.
Cela dit, j'espère me tromper. Rolling Eyes
Ça me chagrinerait que tu penses avoir raison à mon sujet simplement parce que ma façon de m'exprimer n'est pas, apparemment, des plus intelligibles qui soit :langue2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/docteurki/albums
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Jeu 21 Jan 2016 - 2:10

DocteurQui a écrit:
Pour pinailler, en ce qui me concerne, quand on parle de cinema, outre le fait d'etre le domaine d'action et de competence du 'realisateur', la realisation est le fait de créer un produit cinematographique (egalement appelé "film") de A à Z... La 'fabrication' d'un film, de l'idée de base à la fin de la post production, c'est de la realisation... La 'mise en scene' n'a lieue que sur le plateau de tournage...
Désolé si nous n'employons pas le meme vocabulaire ou si certains metiers peuvent preter a confusion (surtout de nos jours où un producteur fait parfois un plus gros travail de 'realisation' que le realisateur lui meme)...
Lucas ayant toujours imposé sa vision des choses, de l'idée originale de l'histoire jusqu'au dernier 'coup de ciseaux' lors du montage, il faisait donc de la realisation, et pas simplement de la mise en scene...

Ah, mais oui, pardon, effectivement, à présent, soyons précis sur les choix des termes, puisque ça t'arrange. Suspect
Sauf que, dans le cas de la phrase dont on parle, je te rappelle qu'il n'y a que toi qui savais de quoi tu parlais.
Je te la refais :

DocteurQui a écrit:
Des films 'grand public' d'Universal dans les 30's aux grands classiques des 70's en passant pas les films d'exploitation et jusqu'à aujourd'hui cette approche narrative est une 'astuce' plus que répendue, et elle presque aussi vielle que le cinema de divertissement...
Non, serieusement, il me faut le nom de la personne qui a osée dire que c'est une idée de Lucas... :langue2:

Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tete, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scenariste) très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine...

Alors, peut-être que ce n'est que moi, mais, quand je lis ta phrase, et celles qui la précèdent, "ce domaine" ne se réfère à rien et certainement pas à la réalisation, puisque tu n'y fais jamais référence. Le seul domaine auquel tu fais allusion, c'est le cinéma de divertissement, qu'on peut aussi qualifier de genre, mais, dans la phrase, c'est la seule chose qui, grammaticalement, "colle" avec le terme "domaine".
Après, on peut estimer que tu faisais référence au fait que Lucas est un réalisateur et un scénariste moyen, mais, là encore, le souci, c'est que ce sont des statuts - ou des qualificatifs, en grammaire -, pas des domaines et que, qui plus est, tu mentionnes "CE domaine", soit un seul domaine.
Du coup, même en rapprochant ces statuts au domaine dont tu parles (ce qui, grammaticalement, est une démarche assez tordue), il demeure un doute : quel domaine choisir, l'écriture ou la réalisation?

Alors, là, j'avoue, j'ironise, je m'attarde sur un détail, mais c'est un peu ce qui me pose souci, depuis le début : le manque de précision.
Tu as une idée, elle t'appartient et tu veux l'exprimer. Bien. Mais, un rappel, on n'est pas dans ta tête, on pense pas tous comme toi. Si tu veux pas qu'on interprète de travers, soit précis!
Si tu veux qu'on sache tout le bien que tu penses de Lucas, dis-le simplement, explicitement, pas avec des phrases incomplètes ou grammaticalement mal structurées qui ne résument que des bribes de pensées.

Et, juste pour revenir sur le fameux "esprit" Star Wars, ce que tu considères comme étant l'esprit de la saga, c'est un contexte technologique, une époque où les effets visuels étaient forcément mécaniques parce qu'il n'y avait pas le choix.
Aujourd'hui, on peut choisir entre effets mécaniques et effets numériques parce que les 2 techniques sont accessibles. De nos jours, quand un réalisateur préfère choisir une technique plutôt qu'une autre, on peut parler de choix artistique.
À l'époque de la trilogie originale, le choix n'existait pas. On ne peut donc considérer l'utilisation des effets visuels mécaniques comme l'expression d'un esprit ou, plus précisément, d'une vision artistique.

En conclusion, se baser là-dessus pour juger la Prélogie, par rapport à la trilogie originale, est une erreur que commettent beaucoup trop souvent nombre de fans.
Après, que certains le fassent par ignorance ou manque d'information, ça s'excuse. Mais, qu'une personne qui se dit familier des techniques du cinéma puisse commettre cette même erreur, cela m'étonne. Et, dans ce cas-là, parler d'esprit est un choix de terme qui, encore une fois, manque cruellement de précision, à mon sens.

Maintenant, qu'on soit d'accord, tu as parfaitement le droit d'aimer ou de ne pas aimer un film, un réal' ou ce que tu veux. Mais, assume! Dis-le explicitement, sans te cacher derrière un discours qui, parce que tu ne seras pas sincère, transpirera la mauvaise foi.
Sérieux, tu peux même taper sur Lucas. Mais, si tu le fais, admets que ce n'est qu'un avis et que, même si tu t'appuies sur une expérience de cinématographe professionnel, ce n'est que l'expression d'une école de pensée à laquelle tu as adhéré, mais certainement pas la vérité.

En substance, rappelle-toi ce que disait Ben Kenobi, dans Le Retour du Jedi : "Beaucoup de vérités auxquelles nous croyons ne dépendent souvent que de notre propre point de vue". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
DocteurQui



Messages : 1027
Points : 1089
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 34
Localisation : Tardis

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Jeu 21 Jan 2016 - 4:30

Merci papa, mais quitte à jouer les donneurs de leçons, autant carrément faire dans le scolaire :

Prenons la phrase litigieuse : "Mais il a toujours été un réalisateur très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine..."

Ou est passé le debut de citation? Inutile si on cherche à n'étudier qu'une phrase... La ponctuation est justement là pour differencier les phrases les unes des autres, tandis que les paragraphes et la mise en page sont là pour essayer de differencier les différents points abordés...
Ou est passé la parenthese? Comme dit, c'est une parenthèse, donc une digression inutile à la comprehension de la phrase de base, elle n'est là que pour ajouter une information, generalement superflue, au lecteur qui aura compris ladite phrase de base...

"Mais il a toujours été un réalisateur très moyen qui n'a rien inventé dans ce domaine..."

Maintenant, et je précise pour ceux du fond que cette interrogation est purement rhétorique, dans cette phrase précise, quel peut bien etre le "domaine" dont il est question?
Franchement, à part le mot "realisateur", je n'en vois aucun qui peut s'approcher d'un domaine de competences pour lequel on l'aura qualifié de "très moyen".

Moralité, je veux bien apprendre à m'exprimer si tu me promet d'apprendre à lire... Wink

Pour finir, et à titre informatif, "realisateur" est grammaticalement, dans cette phrase, un nom commun vu que l'on parle du metier.
Le fait que l'on puisse attribuer à Lucas le 'qualificatif' de "realisateur" ne fait en aucun cas de réalisateur un 'qualificatif' grammaticalement parlant, vu qu'il n'est pas un 'adjectif' dans cette phrase...

Quant au reste, je ne prendrai pas la peine d'y répondre... Je n'y vois pas d'interet et ça serait nettement moins drole...
Simplement, comme demandé plus haut, n'essaye pas d'imaginer ce que je peux penser, ce que je pourrais dire, ni d'ailleurs avec quel degré de sincerité je devrais le faire. Je pense que tu as mieux à faire
Et par pitié, ne prend pas ce post au premier degré, j'ai simplement voulu te montrer que moi aussi je pouvais aller au dela du pinaillage intensif.
Tu ne trouveras peut etre pas ça drole, mais je t'assure que c'etait tres amical, fait avec humour et que je me suis beaucoup amusé en ecrivant
bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/docteurki/albums
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Jeu 21 Jan 2016 - 6:58

Ouais, je reconnais, "qualificatif" n'était sans doute pas le meilleur choix de mot. À la place, j'aurais pu choisir le terme de "mot qualifiant".
Après, non, pas d'accord, "réalisateur" n'est pas un mot qui décrit un domaine de compétence, mais qui décrit un poste ou une fonction en relation avec un domaine de compétence. La nuance est mince, mais elle existe.
Donc, pour moi, même si j'applaudis la démonstration, j'estime que tu coupes un peu les cheveux en quatre pour justifier la construction de ta phrase qui, dans le contexte, reste difficile à interpréter.

Parce que, bon, j'peux être fatigué, mal luné ou avoir inexplicablement une dent contre toi, je sais encore lire et comprendre correctement une phrase écrite en Français.
Et, si je n'ai pas fait la relation entre "réalisateur" et "domaine", ça veut bien dire que la relation est loin d'être aussi évidente que tu l'estimes.  
Tu aurais écrit un truc dans le genre : "Lucas a eu beaucoup d'idées, beaucoup d'histoires en tête, une grande imagination... Mais il a toujours été un réalisateur (et accessoirement un scénariste) très moyen qui n'a rien inventé en tant que tel/dans cette fonction.", ç'aurait été plus explicite, moins équivoque et, aussi, plus correct, grammaticalement parlant.

Mais, bon, à ce stade, on est loin du sujet.
Cela explique, cependant, ma réaction initiale, ce qui était, au départ, ce que je voulais expliquer, à savoir que je trouve très injuste et de mauvaise foi les petites attaques incessantes à l'encontre de George Lucas. Et aussi le fait qu'on juge ses choix, sur sa façon de produire la Prélogie ou sur les retouches qu'il a effectué sur les films de la trilogie originale, en se basant sur les impératifs techniques auxquels il a du se soumettre lorsqu'il a produit cette même trilogie originale. Des impératifs que beaucoup de fans et toi-même interprétez, selon moi, à tort, comme des choix artistiques et représentatifs de la vision de l'auteur, alors que ce n'en sont pas.

À mon sens, ça reste le nœud du problème que j'ai avec beaucoup de fans de Star Wars un peu trop hardcore : le fait qu'ils n'admettent pas que Lucas était propriétaire de son œuvre et pouvait donc la modifier, à sa guise, si tant est qu'il estimait qu'elle devait l'être.
Comme je l'ai déjà dit, la nostalgie n'excuse pas tout et ne doit pas empêcher une œuvre d'évoluer, si son auteur estime qu'elle doit évoluer.

Mais, bon, c'est un autre débat... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
blackpool



Messages : 905
Points : 951
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Jeu 21 Jan 2016 - 12:17

Je te rejoins completement Fab... +1000

si je peux poser ma peche dans votre bassine les gars, pour faire court je dirais juste que Lucas c'est SON oeuvre. Point barre, ya pas a pinailler si la prelogie respecte ou non l'esprit star wars (j'ai bien ricané en lisant ça), l'esprit star wars C'EST georges lucas. Apres libre a chacun d'aimer ou pas, mais se demander si il trahit ou pas c'est stupide...

Et quand je lis que Lucas est "mediocre" a part au niveau commercial... en comparaison de Abrams...? Serieusement? ce type est une machine commerciale sur patte qui enchaine les remakes mal assumés et les series sans fin, si ca c'est pas commercial...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skrutum
Admin NewTeam
Admin NewTeam


Messages : 4070
Points : 5337
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 36
Localisation : Paris XX

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Dim 24 Avr 2016 - 18:59

J'le fous là :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lc-berphan-art.blogspot.com/
cobra-darksolo
Admin NewTeam
Admin NewTeam


Messages : 8083
Points : 8599
Date d'inscription : 04/01/2009
Age : 37
Localisation : calvados

MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Lun 25 Avr 2016 - 20:41

Je suis curieux de voir ça, ça va nous changer !!!

_________________
Recherche en priorité:
HOT TOYS - Captain America Civil War.
HOT TOYS - Captain America WS Golden Age.
HOT TOYS - Captain America STRIKE vers avec Steve civil. Tchek!
HOT TOYS - Captain America AOU. Tchek!
HOT TOYS - Captain America - Rescue Vers. Tchek!
HOT TOYS - Captain America - Star Spangled. Tchek!

---------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STAR WARS - THE FORCE AWAKENS   Aujourd'hui à 10:52

Revenir en haut Aller en bas
 
STAR WARS - THE FORCE AWAKENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» 7 - Les RUMEURS de Star Wars VII - The Force Awakens
» Star wars : the force unleashed
» Star Wars: The Force Unleashed II
» 7 - Les posters de Star Wars The Force Awakens
» 7 - Star Wars The Force Awakens - Behind-the-Scenes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
12-INCH.COM :: MULTIMEDIA :: CINEMA-
Sauter vers: