Le forum des figurines 12 pouces.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 THE LONE RANGER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zombie



Messages : 706
Points : 778
Date d'inscription : 14/10/2010
Localisation : zombieland

MessageSujet: THE LONE RANGER   Jeu 8 Mar 2012 - 18:01

première photo du film

Johnny Depp et Armie Hammer



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htcollectors.canalblog.com/
skrutum
Admin NewTeam
Admin NewTeam


Messages : 4072
Points : 5339
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 36
Localisation : Paris XX

MessageSujet: Re: THE LONE RANGER   Mar 13 Aoû 2013 - 18:55

Vu et spoil'
Déjà j'ai évité avec surprise la 3D et que du bonheur de profiter des paysages en panoramique pleine de couleur. Au début j'avais un peu peur car c'était assez saturé. Les roches et les montagnes étaient plus calcaire que rouge mais après le départ des Rangers on arrive au classique western avec ces plaines rougeoyantes. Niveau images, on en prend plein les yeux y'a pas à tortiller. C'est ensoleillé, c'est lumineux et c'est dégagé. Le décor naturel fait toute la différence.

Tout d'abord, après moult bashing du film, j'y suis allé plein de confiance et bon esprit. Ca pouvait pas être aussi catastrophique que ça a été dit !
Malheureusement c'est pas un film digne d'un tel budget. C'est pas la cata' loin de là, c'est juste que le film est vraiment bourré de défaut.
Il est vraiment très très long ! trop long. Il aurait gagné à cutter 15mn, voir 1/2 heure. Y'a des passages totalement inutiles.
Le plot Helena Bonham Carter même si c'est pour mêler les prostituées ne sert absolument à rien.
Plein de petits passages qui bout à bout bouffe le rythme du film et qui, certes, apporte de l'intrigue mais qui empêche un déroulement naturel de l'histoire. Faut toujours un enjeu amoureux compètement cul-cul qui fout en l'air les motivations du héros..... Peut être qu'au 2nd visionnage on appréciera plus les subtilités de ces scènes même si ça m'étonnerait.
Le duo Lone Ranger/Tonto..... ça marche pas !! y'a kekchoz qui coule pas de source dans leurs échanges contrairement à un J/K, Riggs/Murtaugh ou même Sparrow/Barbossa ici l'humour et la connivence ne prend jamais. Ils ne sont ni complices, ni rivaux, ni maître/élève à peine compagnon d'infortune. On sait jamais ce qu'ils sont vraiment l'un pour l'autre ce qui empêche de rentrer dans leur délire.

Là où j'avais peur, c'est de me taper un Tonto mode Jack Sparrow, au début ça va encore mais au fil du visionnage on peut pas faire abstraction, Depp fait du Depp. Décalé, farfelu et excentrique. J'pense qu'il s'est pas donné beaucoup de mal tant les Pirate des Caraïbes ont dû lui faire les pieds. Ca fait toujours son effet et ça reste divertissant même si Tonto n'a pas le même impact humoristique que Sparrow, j'ai ri à aucun moment dans ses mimiques et ses improvisations rocambolesques.
Pareil pour son comparse. Il joue le héros perdu et décontracté mais y'a absolument rien d'original. Jeu trop prévisible et lisse. Et depuis qu'on le prévoyait en Batman, faudra vraiment qu'on me dise d'où ?!!! A 0 moment j'y ai décelé un Bruce Wayne potential dans son jeu ou même physiquement. Un babyface tout jeunot quoi.
Mention pour William Fichtner en méchant bien violent bien buriné complètement défiguré. Faudra aussi dire au casteur de faire un effort pour les twist. Engager un acteur qui a tout le temps fait un méchant, on se doute que même gentil au début il finira méchant à a fin.

Niveau intrigue c'est archi classique ! Une histoire de vengeance qui tourne autour d'une erreur de jeunesse de Tonto. C'est probablement l'un des rare moment vraiment prenant. Pourquoi il agit de la sorte.
Un Lone Ranger échappant à la mort voulant venger son frère et une exploitation minière sur fond de guerre de territoire entre comanches et la cavalerie. Un western quoi.
Y'a tout de même des passages très réussis mais ça a été plombé par la BO. Notamment le final sur le train où ça va tambour battant et ils ont calé le theme original de la série :
mais à la version Zimmer quoi :
et j'peux vous dire que ça plombe la plus tragique des scènes cette BO. Ca rajoutais une légerté déjà trop présente dans le film que ça transformait le final en parodie.
Dans les grandes lignes y'avait du Zorro dans ce Lone Ranger. Ca reste un spectacle familial à la Disney mais ça restera pas mon meilleur souvenir de blockbuster 2013.

Prochaine séance : Elysium !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lc-berphan-art.blogspot.com/
Fab.H.Mace



Messages : 3173
Points : 3281
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 47
Localisation : Là où aucun Homme n'est allé... et Avignon

MessageSujet: Re: THE LONE RANGER   Mer 20 Nov 2013 - 21:40

Perso, vu hier dans l'après-midi et, franchement, j'ai aimé.
Déjà, côté ambiance, c'est du pur western. Les paysages, les grands espaces, même, les trains qui crachent plus de vapeur que ce à quoi on pourrait s'attendre, les chevauchées endiablées à travers les plaines désertiques. Du pur bonheur pour les yeux et ceux qui ont toujours kiffé ce genre typiquement ricain.
Côté humour, ben, perso, contrairement à Skrut', je me suis pris quelques bonnes barres en matant ce p'tit film. Certes, c'était pas non-plus des fous-rires à m'en décoller la plèvre, mais j'ai trouvé certains passages vraiment très drôles.

Perso, je comparerai un peu ce film à Green Hornet, parce que le traitement du "héros" est un peu le même dans les deux films. Des mecs pas très "physiques", ni très investis dans leur rôle de justicier et qui se font voler la vedette par leur sidekick.
Sauf que, pour moi, The Lone Ranger est un cran au-dessus. D'abord, je trouve qu'il y a un peu plus d'idées, niveau scénar'. Le sidekick du Ranger - Tonto - a déjà une motivation plus clair que ne l'avait Kato. Le héros lui-même est aussi un peu plus étoffé, niveau personnalité : un avocat idéaliste qui se confronte à la brutalité de l'ouest sauvage et qui perd doucement son innocence en même temps que certaines de ses idées préconçues sur la justice.
En gros, pour moi, un film plus profond que ne l'était Green Hornet.

Après, l'histoire d'amour ne m'a pas gêné outre mesure, dans le sens où elle est amenée assez tôt dans le film. Donc, pas de surprise de ce côté-là.
Et, encore une fois, contrairement à Skrut', j'ai pas trouvé le plot de Helena Bonham-Carter inutile. Déjà, il permet d'introduire le perso qu'on revoit à la fin en train de filer un coup de main - ou plutôt un coup de jambes de bois (pardon d'ivoire) - à nos deux acolytes. Et, en plus, il explique, assez subtilement, pourquoi elle finit par les aider, sans que ce soit expliqué de manière trop appuyée.

Concernant Johnny Depp, il arrive à faire du Depp sans que ça nous rappelle forcément Sparrow, ce que je craignais aussi avant de regarder le film.
Quant à Armie Hammer, ben, je connaissais pas du tout cet acteur et je trouve qu'il joue à merveille le mec naïf, genre de pied-tendre inadapté au far-west, mais pas manchot non-plus quand il s'agît de faire des cabrioles sur un cheval.
D'ailleurs, mention spéciale à Silver, le cheval esprit complètement décalé (presque plus que Tonto).

En résumé, une très bonne surprise pour moi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/fabricehmace
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THE LONE RANGER   Aujourd'hui à 9:34

Revenir en haut Aller en bas
 
THE LONE RANGER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lone Ranger's Silver
» The Lone Ranger - Gore Verbinski (07/08/13)
» Avant-première The Lone Ranger à Paris - SANS Johnny Depp
» Avant-première The Lone Ranger à Londres
» Avant-première The Lone Ranger à Berlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
12-INCH.COM :: MULTIMEDIA :: CINEMA-
Sauter vers: